La médiation familiale...

En cas de séparation...

Pour qui ?

Pour les couples séparés qui restent en conflit.

Pour quoi ?

Parce que le conflit maintient un lien qu'on souhaitait rompre, que ce lien est pénible à vivre, parfois destructeur et qu'il atteint les enfants.

Pour sortir de ce conflit et instaurer une nouvelle organisation familiale.

En cas de conflit intra familial...

Pour qui ?

  • Pour les parents et les ados en conflit
  • Pour les familles en deuil qui doivent règler une succession
  • Pour les couples en conflit qui se posent la question de la séparation
  • Pour tous les conflits dans la famille

Pour quoi ?

  • Pour rendre possible une communication où chacun se sent respecté
  • Parce que le conflit est une forme de relation blessante qui a remplacé des liens harmonieux

En quoi la médiation familiale peut vous aider...

La médiation familiale est une démarche que les personnes en conflit entreprennent dans le but d'apaiser leurs relations, de soulager les tensions, et de reprendre un dialogue serein et constructif.

La rencontre avec un médiateur familial va permettre à chacun de s'exprimer et d'être entendu dans ses besoins, ses ressentis et ses demandes. Les échanges mutuels vont alors pouvoir reprendre de manière plus apaisée.

Comment ça se passe...

Il suffit de prendre rendez-vous !

La démarche commence par un entretien d'information gratuit...

Après avoir pris un rendez vous, ensemble ou séparément, vous serez reçus par deux médiateurs familiaux, car nous travaillons en co-médiation. Ils vous suivront tout le long de la médiation. Ils vous expliqueront en quoi consiste la médiation familiale et son cadre confidentiel, la posture neutre des médiateurs, le déroulement de la médiation et la liberté que chacun a de poursuivre ou d'arrêter la démarche à tout moment.

Ils vous écouteront de manière bienveillante, sans prendre parti, et vérifieront avec vous si la médiation est la démarche qui vous convient; le cas échéant, ils vous aideront à trouver une orientation professionnelle plus adaptée.

Puis ils vous demanderont si vous souhaitez entreprendre la médiation.

Puis la médiation familiale commence ...

Au cours d'entretiens d'une heure trente à deux heures, les médiateurs accueillent chacun de manière bienveillante, aident chacun à exprimer ses besoins, ses blessures, ses projets. Puis ils s'assurent que chacun de vous a également entendu l'autre.

Lorsque chacun aura pu s'exprimer et être entendu par l'autre, le conflit s'apaisera suffisamment pour envisager de régler les questions concrètes, restées en suspens en raison du conflit et des incompréhensions : résidence des enfants, contribution à l'éducation des enfants, communauté à partager…

Il sera alors possible si les personnes le désirent de former ensemble un projet d’entente. Ce projet pourra se transformer en accords dit de médiation qui pourront ou non être homologués chez le juge aux affaires familiales selon le besoin des personnes.

La médiation familiale est une démarche privée et confidentielle qui vous permet d'aborder tous les sujets que vous souhaitez discuter ensemble, tous les désaccords que vous souhaitez résoudre, toutes les difficultés entre vous qui ont mené au conflit et à la séparation… dans un esprit de construction

Tarifs

Les séances de médiation sont payantes. Chacun règle sa part en fonction de ses revenus, uniquement par chèque (au nom de l'association) ou en espèces.

Une grille tarifaire vous sera remise lors du 1er contact.

Entretiens Familiaux Systémiques

Pourquoi des entretiens familiaux systémiques à l'AMF ?

Nous sommes trois thérapeutes systémiques et l'AMF nous a accueillies pour répondre à une demande qui émergeait des médiations :

Aller au delà du conflit pour rétablir un fonctionnement harmonieux dans le couple ou la famille.

C'est donc dans un esprit de bienveillance et de non-jugement que votre couple ou votre famille sera accueilli dans ces entretiens pour vous accompagner dans ce désir de mieux-être.

Des entretiens systémiques, pour qui ?

Nous vous accueillons selon trois modalités :

  • En couple :
    Lorsque les difficultés ne peuvent plus se résoudre par le dialogue, lorsque la place de chacun s'est modifiée et que le couple ne s'y retrouve pas, …
  • En famille :
    Lorsque l'un des membres va mal et que toute la famille est mobilisée autour de lui, lorsque les ruptures ont distendu les liens et qu'on ne sait pas comment les retisser, lorsque vous ne reconnaissez plus votre enfant dans l'adolescent qu'il est devenu …
  • Seul :
    Lorsque vous ne savez plus comment sortir du malaise …

Qu'est-ce qu'un entretien familial systémique

La démarche repose sur l'idée :

Comment se sortir de cette impasse?

Au delà de “qui est qui?”, L'accent est mis sur “qui fait quoi dans son milieu?” Cela permet d'établir des stratégies pour agir.

D'autres approches thérapeutiques mettront plutôt l'accent sur l'individu vu comme un atome libre et indépendant.

Il ne s'agit pas d'une division réelle : on voit bien que c'est dans la manière dont le thérapeute envisage la famille qu'est la différence; mais en aucun cas, l'une ou l'autre forme d'entretien familiaux ne peut ignorer la totalité de la personne : à la fois individu et individu acteur dans son milieu.

Comment se passe la séance?

Lors d'un entretien d'une heure environ, vous serez reçus par deux thérapeutes, sans jugement et dans une écoute bienveillante. Vous pourrez avec elles faire un état des lieux des relations dans votre famille, dans votre couple. Vous pourrez visiter votre histoire familiale à travers un génogramme, aborder tous les sujets sur lesquels vous souhaitez réfléchir, engager des stratégies pour sortir des impasses, envisager comment les temps à venir pourraient se construire de manière plus harmonieuse ….

Pourquoi travailler en co-thérapie?

Le regard systémique nécessite que nous travaillions en co-thérapie :

  • Parce que être deux place les thérapeutes dans un système; c'est créer une interaction qui favorise l'analyse des séances, favorise le lien avec les personnes reçues
  • Parce que cela empèche le thérapeute de se trouver dans la place de “celui qui sait”. Ce supposé savoir placerait le “sachant” dans le rôle de “poseur de diagnostiques”, “en savoir plus sur la famille que la famille elle-même”!
  • Parce que, au contraire, le thérapeute systémicien ne cherche pas à savoir quelque chose sur la famille pour l'aider; son travail consiste seulement à accompagner la famille qui désire agir autrement

Parce que, donc, le postulat de base de cette démarche est le suivant :

Seule la famille est compétente pour résoudre ses difficultés
C'est donc la famille qui sait faire

Les thérapeutes associés à l'AMF

Florence, Pascale, Stéphanie

Nous sommes trois thérapeutes à intervenir sur proposition de l'AMF. Venant d'horizons différents, nous avons suivi une formation
à la thérapie systémique.

La formation

Il n'existe pas de diplôme d'État pour cette forme de thérapie. Cependant, les formations sont construites et réfléchies par des professionnels reconnus. Elles se déroulent sur un temps long de 4 à 5 ans; soit un minimum de 440 heures pour 4 ans de formation, dont un stage pratique de 50 heures. Nous avons été formées dans deux centres de formation : l'APRTF et le Centre Monceau.

Analyse de pratique et supervision

D'autre part, nous suivons des séances de supervision régulièrement, ou selon le besoin. La co-térapie permet un premier niveau d'analyse de la pratique, complété par les séances avec notre superviseur.

Notre association, l'AMF

L'association...

Fondée en 2002 au terme de leur formation par quatre médiatrices familiales, l'AMF-Association de Médiation Familiale vous ouvre son espace tous les jours y compris le samedi.

Au cœur du 9ème arrondissement, entre la Trinité et Pigalle, l'association est installée au fond d'une cour arborée, au 1er étage d'un immeuble charmant. La salle elle même donne sur une cour intérieure fleurie. Calme et confidentialité garantis !

L'équipe

Caroline, Delphine, Florence, Marie Cécile, Pascale, Stéphanie…

Nous sommes six médiatrices familiales, diplômées, et accueillons une stagiaire chaque année (vous serez libres d'accepter ou pas sa présence en tant que co médiatrice). Nous venons d'horizons très différents (juridique, social, scientifique,psychologique, philosophique) et nous nous attachons à maintenir entre nous la bienveillance et l'accueil de l'Autre comme une valeur essentielle à la médiation familiale, mais aussi à la vie elle même.

Notre spécificité est de travailler en co-médiation : vous bénéficierez ainsi d'une écoute et d'un regard pluriel plus attentifs !

La profession de médiateur familial

Titulaire d'un Diplôme d’État de Médiateur Familial (DEMF), le médiateur familial est un professionnel qui oeuvre à l'apaisement des conflits dans les familles.

Il effectue 600h de formation théorique et pratique : 120h sont consacrées à aborder les domaines du droit familial, de la psychologie, de la sociologie et des techniques de la communication autour des problématiques familiales; 480h sont consacrées à construire une posture neutre face au conflit et à étudier des méthodes spécifiques qui permettront aux personnes d'apaiser leurs relations.

La profession de médiateur familial est majoritairement exercée par des femmes. Mais, au cours de sa formation et de sa pratique, le médiateur apprend à travailler de manière neutre et bienveillante envers chacun, quelle que soit la situation. Il apprend à entendre et accueillir chacun dans sa singularité, et à comprendre, sans juger, les points de vue de chacun des membres de la famille.

Le médiateur familial est soumis à une déontologie et une éthique qui place le respect des individus au cœur de sa profession. Il est animé par la conviction que les personnes sont elles mêmes capables de trouver les meilleures solutions à leur situation et que, soutenues et encadrées par ce professionnel, elles retrouveront leur pouvoir d’autodétermination. Indépendant de la justice même lorsque les personnes viennent en médiation ordonnée par le Juge aux affaires familiales, le médiateur familial respecte le principe de confidentialité.

Le médiateur familial, en adhérant aux instances professionnelles, se réfère à un Code de Déontologie qui place le respect des individus au cœur de sa profession. Le travail en séance s'appuie notamment sur l'idée que seules les personnes concernées savent trouver les solutions au plus près de leurs besoins.

Le lieu...

Vous serez accueilli dans un environnement chaleureux et confidentiel : ici, tout commence par un thé ou un café… et se poursuit par des échanges dans une atmosphère tamisée, calme, à l'image de la posture du médiateur. Les mouchoirs en papier sont présents, à coté du chocolat, car la médiation permet d'exprimer ses ressentis et de relâcher la tension des émotions, des joies, des blessures, des colères… Vous les laisserez dans cet espace en le quittant et pourrez ressentir le soulagement et l'apaisement.

Le paper board est là également pour mettre en forme l'organisation que vous souhaitez mettre en place au delà de la crise conflictuelle.

Notre adresse

35 rue de la Rochefoucauld 75009, Paris
  • Métro : 2 (Pigalle), 12 (Trinité, ) et 13 (Liège)
  • RER E, station Auber
  • Train : Gare Saint Lazare

Voir sur une carte plus grande

Quand c'est fini...

Quand vous quitterez la médiation, vous aurez fait un chemin, plus ou moins long, qui vous aura permis de changer la situation actuelle, un peu… beaucoup… en tous cas passionnément !

L'Adhésion...

Si vous partagez notre enthousiasme pour ce métier, n'hésitez pas à nous rejoindre et devenir membre de notre association. La cotisation est de 25€.

Pour toute demande d'adhésion, contactez-nous !

Instances professionnelles de référence

L' Association de Médiation Familiale (AMF) adhère à 3 instances nationales, représentatives de la profession et des professionnels de la médiation familiale :

A ce titre, nous adhérons au Code de Déontologie de la profession qui garantit les principes d'indépendance, d'équité et de confidentialité.

Pour garantir la pertinence de notre pratique, nous participons à une analyse de la pratique et à une supervision au cours d'une vingtaine d'heures par an. Par ailleurs nous continuons à nous former régulièrement.

Informations complémentaires

Médiation judiciaire ou médiation spontanée?

Une médiation est dite judiciaire lorsque vous passez par le Juge aux Affaires Familiales, et que c'est lui qui vous dirige vers un entretien d'information à la médiation.

Une médiation est dite spontanée (ou conventionnelle) lorsque c'est vous qui décidez de venir en médiation.

C'est une différence essentielle dans la mesure où le processus de médiation présuppose l'entière liberté pour chacun d'entreprendre ce travail.

Cependant, le fait que le Juge aux Affaires Familiales vous dirige vers une information à la médiation peut vous permettre de vous informer gratuitement sur cette démarche, de découvrir ce mode amiable de résolution des conflits. C'est alors, avec une pleine liberté de choix éclairé, que vous pourrez vous décider.

Le Juge aux Affaires Familiales désignera un centre de médiation, mais vous restez libre de choisir celui qui vous convient.

Expérimentation sur 11 tribunaux

Depuis décembre 2017, la loi de la Justice 21 procède à une expérimentation sur 11 tribunaux en France :

Lorsque vous souhaitez recourir au Juge aux Affaires Familiales pour trancher dans un litige en matière familiale, et si c'est la deuxième fois que vous le faites, la médiation familiale devient obligatoire (et non plus seulement l'information), avant même de pouvoir déposer votre requète

Tribunaux concernés

Bayonne, Bordeaux, Cherbourg-en-Cotentin, Evry, Montpellier, Nantes, Nîmes, Pontoise, Rennes, Saint-Denis de la Réunion et Tours.

Liste des médiateurs familiaux des Tribunaux

Le décret du 8 février 2018, instaurant des listes officielles de médiateurs dans les cours d'appel, déclare explicitement qu'il n'est plus nécessaire d'être titulaire du Diplôme d'Etat de Médiateur Familial (DEMF) pour exercer cette profession.

Les médiateurs familiaux de notre association tiennent à souligner que, pour eux, le DEMF est une garantie de professionalisation pour les personnes qui s'adressent à nous. (voir rubrique le médiateur familial)